« Le tourisme de demain : résilient, bienveillant et bas carbone »
« Une participation à la restauration de la biodiversité »
« Un tourisme qui contribue à la lutte contre les changements climatiques »
« Un outil pour faire évoluer durablement les mentalités »

Le Parc national des Calanques de Marseille prend des mesures fermes pour lutter contre la sur-fréquentation de son site

Kayak - des mesures de régulation pour contrer la sur-fréquentation des Calanques de Marseille

Le parc national des Calanques Marseillaises, comme de nombreux parcs et espaces naturels français, connait une véritable recrudescence de fréquentation depuis le début de la pandémie. Il prend aujourd’hui des mesures de régulation pour répondre à cet enjeu.

Une sur-fréquentation des Calanques de Marseille depuis la pandémie

Ce site naturel, facile d’accès car situé sur la grande agglomération de Marseille, est à proximité immédiate d’une population urbaine en quête de nature, de baignade et d’activités de plein air. En 2020, ce sont 3 millions de visiteurs qui se rendent dans cet espace entre Pâques et la Toussaint, soit une hausse de 40 à 50% de fréquentation en comparaison avec 2019. C’est plus que les 8 500 hectares du parc ne peuvent supporter sur une période si concentrée. Résultats : des embouteillages, du stationnement sauvage, des dégradations de la flore marine ou encore des immondices laissées sur place.

Des mesures fermes pour réguler la fréquentation

Les mesures de réglementation devraient être à la hauteur des dégradations subies :

  • Une meilleure organisation du mouillage des bateaux, voire une interdiction dans certaines calanques ;
  • Une interdiction pour les kayaks de débarquer sur les corniches naturelles constituées de lithophyllum (algues roses et blanches) ;
  • Une interdiction de stationner dans l’espace naturel et particulièrement au Cap Croisette ;
  • Une disparition progressive de l’indication exacte des Calanques sur les cartes des plages du département ;
  • Des actions de sensibilisation à la préservation de l’environnement auprès des influenceurs privés sur les réseaux sociaux ;
  • Un rappel à l’ordre des professionnels de tourisme lorsqu’un usage du site des Calanques à des fins de promotion est constaté.

 

François Bland, directeur du parc, estime « qu’il faut aller vite : l’idée c’est de modifier les usages en changeant les habitudes du public et en prenant des mesures règlementaires ».

Reste donc à voir dans quelles mesures cette nouvelle réglementation sera acceptée par la population et montrera des effets positifs en réponse à ces nombreux enjeux.

 


 

Un article qui n’est pas sans rappeler les mesures envisagées à Venise pour concilier tourisme et qualité de vie.

Replongez-vous également dans l’article de Novethic qui abordait la préservation des sites touristiques fragiles et la question des taxes et quotas.

A partager sur les réseaux sociaux :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur google
A lire également
Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.
A lire également
Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.

MERCI !

Nous avons bien enregistré votre demande d’inscription à la newsletter

Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.