« Le tourisme de demain : résilient, bienveillant et bas carbone »
« Une participation à la restauration de la biodiversité »
« Un tourisme qui contribue à la lutte contre les changements climatiques »
« Un outil pour faire évoluer durablement les mentalités »

Comment évaluer et faire évoluer les impacts environnementaux de nos politiques touristiques ?

Evalue les impacts environnementaux des politiques touristiques

Début décembre, Caroline Le Roy, doctorante-chercheuse spécialisée dans la transition durable et organisationnelle des acteurs touristiques, nous livre un billet qui traite des impacts environnementaux des politiques touristiques françaises.

 

Elle dresse un premier constat : oui les clientèles touristiques aspirent globalement à « voyager plus durable » mais dans les faits, c’est compliqué. De nombreux freins persistent quand il s’agit de choisir des vacances durables tels que le coût plus élevé, le manque de confort, la peur du greenwashing ou encore l’envie de se détendre et de se détacher un temps de tous les efforts fournis le reste de l’année. Il n’empêche que l’urgence d’agir est là comme le rappelle la synthèse du GIEC dont une analyse vulgarisée est proposée ici par le rédacteur de Bon Pote.

 

Alors voici venir l’éternelle question, comment faire pour agir en faveur d’un tourisme plus raisonné ?

D’abord, Caroline Le Roy estime primordial de repenser la culture de la quête de performance touristique, notamment à travers les indicateurs clés qui sont évalués principalement via le prisme économique et financier (nombre de lits, de nuitées, fréquentation…). L’auteure nous parle ici d’une nécessaire acculturation aux indicateurs pour se tourner vers des solutions de mesures plus durables. Cela fait partie des travaux réalisés récemment par le réseau Acteurs du Tourisme Durable (ATD) qui publie son guide pour « mesurer autrement sa performance touristique ».

 

Cependant, Caroline Le Roy se pose la question de la faisabilité de la mesure, qui reste problématique : comment accéder à la donnée ? à quelle échelle territoriale cette performance doit-elle être mesurée ? Quels sont les moyens nécessaires ? Et les finalités managériales ?

Au cours de son travail de thèse, l’auteure a développé une nouvelle grille proposant une trentaine d’indicateurs spécifiques pour évaluer l’impact du tourisme sur l’environnement. Ces indicateurs sont classés en plusieurs catégories : par sujet (eau, déchet, air…), par finalité managériale (moyens, résultats, effets…) etc. Mais pour que ces indicateurs soient évocateurs pour tous, cette grille renvoie à des éléments du quotidien. Par exemple, « 2000 kg de CO2, c’est autant d’émissions que pour fabriquer, consommer ou parcourir 276 repas avec du bœuf, 121 smartphones, 1695 livres de poche… ».

 

Enfin, l’acculturation doit également toucher l’organisation des structures publiques, notamment des Organismes de Gestions de la Destination (OGD).Cela passe naturellement par des moyens accordés pour développer et former les équipes au tourisme durable. Ou encore lancer une démarche RSE en interne pour faire évoluer les bonnes pratiques. A ce sujet, la Mission des Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine (MONA) a d’ailleurs publié un « guide pratique et inspirant de l’Animation Durable des DEStinations en Nouvelle-Aquitaine ». L’auteure incite également les acteurs touristiques à participer à une Fresque du Climat, véritable outil participatif pour mieux comprendre les impacts de l’action humaine sur l’environnement.

 

Caroline Le Roy finit même par tendre une perche « je souhaiterais proposer une Fresque du tourisme, des intéressé.e.s pour cogiter avec moi sur cet outil ? »

A partager sur les réseaux sociaux :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
A lire également
Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.
A lire également
Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.

MERCI !

Nous avons bien enregistré votre demande d’inscription à la newsletter

Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.