« Le tourisme de demain : résilient, bienveillant et bas carbone »
« Une participation à la restauration de la biodiversité »
« Un tourisme qui contribue à la lutte contre les changements climatiques »
« Un outil pour faire évoluer durablement les mentalités »

Région Sud et l’application de guidage Waze s’associent pour une gestion innovante des flux touristiques

Gestion des flux touristiques avec Waze

Nombreuses sont les destinations touristiques française à disposer d’espaces naturels remarquables et certains lieux sont de fait très prisés des visiteurs, particulièrement en période estivale. Il y a d’ailleurs fort à parier que le besoin de retrouvailles avec la nature ne se fera que croissant. Ces territoires sont donc confrontés à des enjeux considérables de répartition des flux de visiteurs et de gestion des pics de fréquentation pour soulager les espaces naturels surchargés.

 

En région Sud, le Parc national des Calanques a déjà pris des mesures drastiques pour lutter contre la sur-fréquentation de son site. C’est au tour de Provence-Alpes-Côte d’Azur, la deuxième destination touristique de France, qui expérimente en la matière grâce à un tout jeune partenariat avec la célèbre application de guidage Waze qui compte plus de 14 millions de visiteurs. L’objectif est de soulager la surcharge de fréquentation des espaces naturels protégés mais aussi d’améliorer l’expérience du visiteur, sans pour autant avoir recours à l’interdiction d’accès.

 

Techniquement, lorsque le visiteur programme son itinéraire vers le lieu touristique de son choix, il est informé de la forte fréquentation en cours sur ce lieu. L’application Waze suggère alors des solutions alternatives : se garer dans un parking relais puis emprunter le service de navettes gratuites ou encore découvrir un site touristique moins fréquenté à proximité. Avec ce partenariat, Loïc Chevelon, Directeur Général du CRT Provence-Alpes-Côte d’Azur, fait notamment le pari d’inciter les visiteurs à découvrir d’autres sites de qualité en marge des spots touristiques majeurs.

 

Le dispositif a mené une phase expérimentale dans quatre sites touristiques pendant l’été 2020 : la plage Saint Julien et le sentier Blanc Martel dans le Verdon, le sentier des Ocres de Roussillon et le Colorado provençal dans le Luberon. Les résultats sont encourageants avec 325 000 conducteurs touchés et plus de 28 000 navigations effectives vers des solutions alternatives. Huit parc naturels, nationaux ou régionaux, de la région se mobilisent pour déployer le dispositif à plus grande échelle : les Calanques, les Ecrins, le Mercantour, Port-Cros, les Alpilles, les Préalpes d’Azur, la Sainte-Baume et le Verdon.

 

Initiée par le CRT de Provence-Alpes-Côte d’Azur, cette initiative est une première mondiale qui pourrait bien être déployée dans de nouvelles destinations toujours plus en proie à des problématiques importantes de gestion des flux.

A partager sur les réseaux sociaux :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur google
A lire également
Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.
A lire également
Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.

MERCI !

Nous avons bien enregistré votre demande d’inscription à la newsletter

Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.