« Le tourisme de demain : résilient, bienveillant et bas carbone »
« Une participation à la restauration de la biodiversité »
« Un tourisme qui contribue à la lutte contre les changements climatiques »
« Un outil pour faire évoluer durablement les mentalités »

Une station de ski « 100% durable » en projet dans la Cordillère des Andes ?

Ski neige

L’article du magazine Altitude dévoile un projet de station de ski mené sur les hauteurs de Malargüe, en Argentine, à la limite de la frontière chilienne. Une station qui pourrait accueillir les premières remontées mécaniques dès 2022. Une station « 100% énergie renouvelable » a priori oui, « 100% durable » c’est peut-être une autre affaire…

En termes d’énergie, la station devrait recourir à la géothermie, aux éoliennes, ainsi qu’à l’usage de panneaux solaires pour ses différents équipements. Des énergies renouvelables produites localement, qui permettent notamment de s’affranchir des lignes haute-tension et d’atteindre une autonomie énergétique.

L’impact carbone des milliers de visiteurs attendus serait, quant à lui, compensé par la plantation d’arbres.

Les dimensions énergie et carbone sont apparemment prises en compte pour cette nouvelle station. Toutefois, qu’en est-il des autres impacts et facteurs limitants ? Dans une société où la raréfaction des ressources, dont le pétrole, est sur le devant de la scène, comment envisager un développement basé sur une clientèle internationale acheminée par avion ? Nous sommes sur une zone vierge de toute exploitation touristique, qui va subir une énorme transformation. Comment l’impact de l’aménagent des sols sur la biodiversité est-il pris en compte ? Comment la pression sur la ressource en eau est-elle mesurée ? D’où viendront les produits consommés par la clientèle ? On peut aussi se poser la question des retombées économiques et sociales locales. Quels seront les emplois crées ? Permettront-ils un bon niveau de vie ?…

Les questions sont nombreuses et montrent l’imbrication des problématiques lorsque l’on aborde la durabilité d’un projet touristique. Il faut certes faire des compromis. Et pour cela toutes les données doivent être dans la balance afin de mesurer objectivement les gains et les pertes pour le territoire et le climat.

A partager sur les réseaux sociaux :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur google
A lire également
Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.
A lire également
Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.
Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.