« Le tourisme de demain : résilient, bienveillant et bas carbone »
« Une participation à la restauration de la biodiversité »
« Un tourisme qui contribue à la lutte contre les changements climatiques »
« Un outil pour faire évoluer durablement les mentalités »

Opposition d’un collectif écologiste de la Clusaz à un projet de retenue collinaire

Opposition-retenue-collinaire-la-clusaz-eau

L’opposition d’un collectif écologiste de la Clusaz à un projet de retenue collinaire illustre les enjeux socio-environnementaux auxquels le milieu de la montagne doit faire face.

En novembre dernier, des membres du collectif « Extinction Rebellion » se sont installés au bois de la Colombière pendant 15 jours pour s’opposer à la construction d’une nouvelle retenue collinaire de 148 000 m² sur le plateau de Beauregard à 1500m d’altitude. Ce projet, initié par la Mairie de La Clusaz en Haute-Savoie, est loin de faire l’unanimité sur le territoire.

 

L’objectif initial de cette retenue collinaire, qui viendrait s’ajouter aux quatre autres retenues existantes, est de stocker des eaux de ruissèlement afin de constituer une réserve significative sur un territoire où l’eau se fait de plus en plus rare. Le projet permettrait également d’augmenter l’enneigement artificiel de la commune sur 27% à 47% de son domaine skiable. Sauf que le projet de construction se situe à proximité d’une tourbière de 9 hectares et de zones humides classées Natura 2000.

 

En installant une ZAD (zone à défendre), la volonté du collectif Extinction Rebellion était d’empêcher le déboisement du lieu et le début effectif des travaux. Ils voulaient également empêcher le préfet de Haute-Savoie de signer la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) du projet. Les travaux qui devaient initialement débuter le 30 novembre ont été reportés sans date précisée. Quant au Préfet, il n’a pas encore communiqué sa décision.

 

Dans cet article, Mickaël Chambru, maître de conférences à l’Université Grenoble Alpes, décrypte les enjeux socio-environnementaux mis en lumière par ces mobilisations écologistes en montagne, à l’ère du changement climatique.

  1. L’occupation d’une ZAD était jusqu’alors une manifestation inédite en montagne, et a mis en exergue les conflits engendrés par les projets d’aménagement en montagne au sein même des territoires, notamment auprès des citoyens-habitants.
  2. La ressource en eau n’est pas illimitée en montagne et sa gestion fait face à des contraintes particulières : les spécificités du milieu naturel qui rendent difficile le stockage de l’eau (terrain calcaire), l’accroissement de la demande en eau lors des pics de fréquentation liés au tourisme hivernal alors que la Clusaz multiplie par 13 sa population, l’activité pastorale notamment liée à la production de l’AOC Reblochon. A cela s’ajoutent deux facteurs favorisant l’incertitude de la ressource en eau : le réchauffement climatique et ses conséquences ainsi que l’augmentation du recours à l’enneigement artificiel, lui-même conséquence du réchauffement climatique.
  3. Le devenir des territoires de montagne et leur identité à l’heure de la transition écologique. Le chercheur évoque deux enjeux majeurs dans cette transition : la spatialité et la temporalité. Un enjeu de spatialité d’abord, car les territoires de montagne sont si variés que les décisions politiques qui seront prises doivent considérer l’identité de chaque territoire. Ensuite, un enjeu de temporalité car l’urgence de sortir du modèle basé principalement sur le tourisme hivernal est déjà là.

 

Mickaël Chambru s’interroge alors : faut-il continuer d’investir massivement dans le modèle du tourisme hivernal (et particulièrement du ski) et garantir encore 30 ans de revenus assurés, ou est-il temps d’investir dans d’autres activités, certes moins lucratives, mais plus durables ?

 

Dans ce contexte-là, la Clusaz pourrait bien saisir l’opportunité et devenir précurseur sur ces questions-là, afin d’impulser des solutions soutenables pour l’avenir de la montagne.

A partager sur les réseaux sociaux :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
A lire également
Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.
A lire également
Santé

Tourisme post-covid

La crise sanitaire que nous traversons laisse indubitablement des traces sur notre société mondialisée, le secteur du tourisme est particulièrement touché. Certes, les moyens alloués

Lire la suite »
Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.

MERCI !

Nous avons bien enregistré votre demande d’inscription à la newsletter

Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.