« Le tourisme de demain : résilient, bienveillant et bas carbone »
« Une participation à la restauration de la biodiversité »
« Un tourisme qui contribue à la lutte contre les changements climatiques »
« Un outil pour faire évoluer durablement les mentalités »

Florence Vincendet nous parle du développement du vélo en Maurienne

L'offre cyclotourisme de la Maurienne

Florence Vincendet est directrice de Maurienne Tourisme, une structure qui a vocation à fédérer les acteurs du territoire, à structurer, à communiquer et à promouvoir l’offre touristique, notamment autour du vélo. A travers cet entretien, Florence Vincendet évoque le positionnement cyclotourisme du territoire et les projets de développement autour du vélo, grand gagnant de la saison estivale 2020.

En quelques mots, pouvez-vous nous présenter votre territoire et son positionnement touristique ?

L'offre cyclotourisme de la MaurienneLa Maurienne est la vallée qui se situe au Sud des Alpes du Nord dans le département de la Savoie. Outre le ski l’hiver, les Activités de Pleine Nature sont en forte croissance sur le territoire. Concernant l’été, il est à noter que le vélo tient une place importante dans le secteur du tourisme. Une marque a été déposée dans ce sens avec « La Maurienne le plus grand domaine cyclable du monde © », car c’est le seul endroit au monde à concentrer autant de cols mythiques empruntés par le Tour de France (Iseran, Télégraphe, Galibier, Croix de Fer, Glandon et Madeleine). En sus du vélo de route, il existe 4 sites VTT FFC répartis sur ce terrain de jeu grandeur nature.

Le positionnement actuel de la Maurienne : les stations de ski l’hiver et les activités de pleine nature (APN), l’itinérance et le vélo l’été.

 

Comment qualifieriez-vous votre offre cyclotourisme actuelle ? Quels sont vos points forts ?

Parmi nos points forts, nous pouvons citer notre domaine cyclable composé de routes et de chemins ; nos itinéraires variés qui mêlent grands cols, patrimoines naturels/culturels, belles rencontres et découvertes insolites ; notre réseau d’acteurs pour l’accueil des cyclistes (partenaires du label Accueil Vélo) et enfin nos nombreuses manifestations sportives autour du vélo.

 

Quels sont les différents profils de clientèles qui viennent faire du vélo sur votre territoire ?

Nous accueillons plusieurs profils variés de clientèles vélo :Offre cyclotourisme vélo Maurienne- les cols

  • Les cyclogrimpeurs de cols (français et étrangers).
  • Les cyclosportifs (route ou VTT, français et étrangers).
  • Les cyclotouristes qui sont plutôt en mode balades (sportives ou a minima actives, français et étrangers).
  • La clientèle plutôt en mode rando-découverte en famille ou entre amis (plutôt française).
  • Les familles en mode ludique (bike park / pumptrack / parcours d’initiation).

 

Constatez-vous d’éventuelles dérives liées à la pratique touristique du vélo sur votre territoire  ?

Nous constatons quelques conflits de sur-fréquentation sur les grands cols l’été (conflits avec les automobilistes, motos, camping-car).  Il y a également des difficultés liées aux travaux du grand chantier en cours du tunnel ferroviaire du Lyon-Turin, notamment sur des enjeux de sécurité.

 

Au vu des grands enjeux actuels de l’industrie touristique tels que le réchauffement climatique, la saisonnalité, la crise sanitaire… quelles sont vos grandes orientations pour développer le tourisme à vélo dans les années à venir ? Des objectifs de diversification ?

Nous souhaitons être force de proposition quant aux circuits proposés, qu’ils soient en itinérance ou à la journée et essayer de mettre en exergue tout ce qui peut faire la valeur ajoutée d’un itinéraire, avec des services appropriés et des découvertes (aussi bien en vélotaf qu’en mode loisirs).

A l’avenir, nous imaginons utiliser le vélo comme un moyen central pour faire du sport, pour se promener, pour se déplacer et enfin pour s’entretenir.

 

Le développement des mobilités douces fait-il partie de vos stratégies prioritaires ?

Oui, l’idéal serait de pouvoir développer l’intermodalité des modes de transports avec le vélo et de faciliter au maximum la mobilité intra-territoire.

 

Votre offre cyclotourisme contribue-t-elle au développement local de votre territoire ?

Oui, le cyclotourisme contribue au développement économique local au niveau de nos hébergeurs et restaurateurs (avec notamment la clientèle étrangère), des coopératives laitières et magasins de produits locaux (avec la clientèle étrangère également).

Les personnes accompagnants les cyclistes peuvent être sources de dépenses supplémentaires, qui peuvent avoir un impact sur des activités outdoor et des activités culturelles.

 

La crise sanitaire liée à la COVID-19 a rebattu les cartes du tourisme estival, diriez-vous que le cyclotourisme fait partie des grands gagnants de cet été 2020 ?

Oui, fortement.

 

Dans les projets récents ou à venir sur le territoire de la Maurienne, on retrouve la mise en place de station Vélo à Assistance Électrique (VAE) en libre-service, de nombreux équipements (stations de pompage et de réparation, bornes de rechargement, rack, box sécurisés…), une véloroute voie verte qui reliera les villes et villages en fond de vallée. Quelles sont les nouvelles clientèles que vous souhaitez toucher via ces équipements ? Cela reflète-t-il de nouvelles pratiques ?

Fréquentation cyclable vélo tourisme

Il s’agit de bien équiper le territoire et d’arriver à relier et rallier les bourgs centres ainsi que le fond de vallée aux grands cols et aux stations. Nous visons prioritairement les clientèles de cyclosportifs, VAE, itinérants et familles, à la fois français et étrangers.

Parmi les nouvelles pratiques, on constate de plus en plus d’itinérants en mode voyage à vélo (musculaire ou électrique), mais aussi en mode « aventurier » avec le gravel notamment (route et chemin).

Aussi, de plus en plus de gens font du vélo en montagne depuis la mise en œuvre du VAE. Nous devons porter la réflexion sur le vélo-découverte / le vélo-jeu ou encore le vélo-navette !

A partager sur les réseaux sociaux :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur google
A lire également
Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.
A lire également
Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.

MERCI !

Nous avons bien enregistré votre demande d’inscription à la newsletter

Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.