« Le tourisme de demain : résilient, bienveillant et bas carbone »
« Une participation à la restauration de la biodiversité »
« Un tourisme qui contribue à la lutte contre les changements climatiques »
« Un outil pour faire évoluer durablement les mentalités »

Loïc Niepceron, Président du Comité régional du Tourisme de Bourgogne-Franche-Comté présente la plateforme de micro-learning sur le Tourisme Durable

Loic Niepceron bourgogne franche-comté tourisme durable

M. Niepceron, pouvez-vous présenter brièvement votre nouvelle plateforme de micro-learning sur le Tourisme Durable développée par le CRT Bourgogne-Franche-Comté ?

Composée de courtes leçons ludiques et variées, notre plateforme de formation en ligne aborde les différentes composantes du tourisme durable : quelles sont les composantes du tourisme durable, comment se lancer, des exemples de bonnes pratiques, les initiatives régionales innovantes… Le parcours est composé de 8 leçons présentant 48 notions ; chacune d’elle nécessite environ 8 minutes de lecture.

 

 

Qu’est-ce qui a poussé le Comité Régional du Tourisme de Bourgogne-Franche-Comté à créer cette plateforme ?

Comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, nous avons constaté que beaucoup de professionnels du tourisme de Bourgogne-Franche-Comté proposaient déjà une offre durable, éco-responsable. Nous avons souhaité les valoriser et créer une émulation pour encourager d’autres acteurs touristiques à s’engager en leur donnant des clés pour se lancer comme : connaitre les écolabels, faire de l’affichage environnemental, découvrir les bonnes pratiques des autres acteurs touristiques…

Quels sont les objectifs de cette plateforme ?

Dans un premier temps, nous souhaitions déjà « démystifier » le sujet, lever les freins, casser les aprioris : « C’est du greenwashing », « ça va me coûter cher », « les touristes s’en moquent », « c’est difficile, comment me lancer ? ». Notre but était d’inciter les professionnels à franchir le pas en étant mieux informés. En effet, le tourisme durable, c’est vaste et cela recouvre maintenant beaucoup de notions et de déclinaisons (slow tourisme, staycation, tourisme participatif, solidaire…).

A qui s’adresse-t-elle ?

En tout premier lieu, notre plateforme s’adresse aux professionnels du tourisme de Bourgogne-Franche-Comté. Mais nous nous apercevons que, comme c’est un excellent outil de vulgarisation, toutes les personnes (hors tourisme, hors région) sont séduites par ses contenus et suivent donc le parcours. D’autant que l’inscription à la plateforme est gratuite !

Quels sont les premiers retours d’expérience de la part des utilisateurs ?

Comme je vous le disais, nous constatons que notre public s’est élargi à des apprenants qui ne sont pas forcément des professionnels du tourisme de la région et c’est tant mieux !
L’accueil réservé à l’arrivée de la plateforme est plutôt très bon, avec un nombre d’inscrits très encourageant (350 en un mois).
L’outil de suivi d’utilisation de la plateforme nous a alerté sur un détail : beaucoup d’apprenants cochent la case « je le savais déjà » sur certaines notions que nous présentons. C’est encourageant pour 2 raisons : cela veut dire que nos professionnels sont déjà sensibilisés au tourisme durable et cela nous incite à enrichir notre plateforme avec de nouveaux contenus, plus pointus, encore plus pratiques.

8 modules de 8 minutes pour un total de 48 notions à acquérir sur des sujets variés mais portant tous sur les enjeux du tourisme durable… Comment avez-vous procédé pour concevoir cette plateforme aux nombreuses ressources ? Quelles sont vos sources ? Avec quels partenaires avez-vous travaillé ?

Avant de réfléchir sur une plateforme de formation, nous avions déjà réalisé, en été 2019, un diagnostic et un état des lieux du tourisme durable en général et en Bourgogne-Franche-Comté en particulier. Nous avions déjà rassemblé beaucoup de contenus en lisant les ouvrages spécialisés rédigés par Atout France sur ce sujet. Il y a eu également un gros travail de recherches sur le net. Nous avons ensuite sélectionné notre prestataire, ARTIPS, avec qui nous avions déjà eu une expérience réussie avec une plateforme de connaissance de la région Bourgogne-Franche-Comté pour les habitants, plus généraliste (https://bourgognefranchecomte.artips.fr). C’est ensemble que nous avons conçu le parcours car ce sont des professionnels de la formation. Leurs ingénieurs pédagogiques ont fait un gros travail de recherches pour rendre la plateforme riche, mais aussi ludique.

Des évolutions de cette plateforme sont-elles prévues et si oui, sur quels sujets ?

Comme je vous l’ai dit, nous avons constaté un assez bon niveau de connaissances du sujet de la part de nos apprenants. Il est maintenant temps de rentrer plus dans le détail ! Nous travaillons d’ores et déjà à la rédaction d’un « volume 2 » sur le tourisme durable. Nous allons en fait enrichir toutes les notions déjà abordées mais pas encore approfondies (les mobilités douces, le marketing incitatif qui s’intéresse aux comportements du consommateur (le « nudge »), la compensation carbone…).

Il y a tellement à dire sur ce sujet en mutation permanente, surtout avec la crise sanitaire qui nous touche actuellement.

Vous valorisez également les atouts de votre région et les actions durables que vous avez déjà mises en place. Quels sont les projets que vous portez actuellement pour engager la transition touristique vers un modèle plus équilibré au sein de la région Bourgogne-Franche-Comté ?

Outre cette plateforme de sensibilisation et de formation, nous avions programmé une série d’ateliers pratiques sur le terrain pour les professionnels du tourisme avec notre partenaire VAOVERT. Les deux vagues de confinement nous ont jusqu’alors empêchés de concrétiser ces projets pour l’instant.
Notre service « Promotion commerciale » promeut activement tous les acteurs touristiques engagés dans une démarche éco-responsable et a d’ailleurs participé au salon du tourisme durable (salon B to B) pour valoriser nos partenaires régionaux.
Nous souhaitons aussi nous engager dans une démarche d’accompagnement des prestataires vers leur labellisation éco-touristique dès 2021 en collaboration avec nos partenaires institutionnels habituels (les Parcs Naturels Régionaux, Atout France, l’ADEME, les CDT / ADT…). En effet, le CRT accompagne depuis longtemps les acteurs touristiques dans une démarche de qualification de leur offre (via Qualité Tourisme, par exemple).
Enfin, avec le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, lui-même très engagé dans une politique d’attractivité avec un positionnement de la région autour du « mode de vie sain et accessible », encouragera les projets d’envergure en matière de tourisme durable, grâce à des appels à émergence.

Petits ou grands projets, toutes les démarches volontaires seront encouragées et soutenues car nous savons tous que c’est l’enjeu majeur de ces prochaines années.

 


Découvrez notre précédent article présentant la plateforme de micro-learning.

A partager sur les réseaux sociaux :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur google
A lire également
Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.
A lire également
Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.

MERCI !

Nous avons bien enregistré votre demande d’inscription à la newsletter

Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.