« Le tourisme de demain : résilient, bienveillant et bas carbone »
« Une participation à la restauration de la biodiversité »
« Un tourisme qui contribue à la lutte contre les changements climatiques »
« Un outil pour faire évoluer durablement les mentalités »

Petit tour des territoires ayant mis en tourisme leur démarche de développement durable

Mise en tourisme de la démarche de développement durable de loos-en-gohelle

Temps de lecture : 4 min.

Et si le tourisme de demain c’était aussi le tourisme d’étude… à l’échelle du particulier, qui profite de ses vacances pour découvrir des pratiques dont il pourrait se nourrir dans son quotidien ?
Nous avons identifié ici quelques opérations exemplaires d’aménagements durables réalisées en Europe, à l’échelle d’une ville ou d’un quartier. Nous avons jeté un œil sur la façon dont ces partis pris ont été mis en tourisme pour participer à un transfert de connaissance. Bien sûr, il existe de nombreuses autres initiatives, nous en avons choisi trois dont les démarches d’ouverture aux visiteurs ont été pionnières.

 

BEDZED à Sutton au sud de Londres, le quartier pionnier

En quelques mots le contexte

BedZed à SuttonLe quartier de BedZED (Beddington Zero Energy Development), situé à Sutton au sud de Londres, est un quartier écologique pilote. L’initiative vient de la ville de Sutton, dans le cadre de son agenda 21 établi en 1996. Il est devenu l’une des premières références en matière d’habitat écologique et durable : il allie architecture écologique, moyens de transport « verts » et promotion du développement économique local. Il est le premier ensemble de cette taille et à ce niveau d’efficacité énergétique à avoir été construit au Royaume-Uni, avec les principes de l’habitat écologique et un objectif social. En 2000, le projet BedZED, lauréat du Prix de l’IRCA (Institut Royal des Bâtisseurs et des Architectes) devient modèle pour le programme de logement “eco-homes” initié par le gouvernement britannique (un million de logements écologiques sur 10 ans). Tout n’a pas fonctionné, certaines expérimentations sont désormais « dépassées », mais il reste un quartier pionnier qui offre aujourd’hui un retour d’expérience.

Sa mise en tourisme ?

L’agence Bioregional propose des visites guidées du quartier tous les mois, ainsi que des visites sur-mesure pour les groupes et les étudiants. La visite permet de découvrir une maison de BedZed et d’avoir un temps d’échange. Afin de préserver la qualité de vie, les visites sont organisées uniquement en semaine et en journée, le nombre de participants par groupe est limité et les photos sont interdites. Le quartier dispose également d’un centre des visiteurs qui promeut la démarche à travers des expositions permanentes. Il offre des expositions thématiques, des salles ressources et des espaces adaptés pour l’accueil de groupes et de séminaires.

Pour en savoir plus : https://www.bioregional.com/resources/bedzed-the-story-of-a-pioneering-eco-village

 

Les quartiers Vauban et Rieselfeld à Freiburg, capitale environnementale de l’Allemagne

En quelques mots le contexte

Eco-quartier Vauban FreiburgPartons en Allemagne découvrir sa « capitale de l’environnement ». Depuis 40 ans, la ville de Freiburg a choisi d’améliorer son cadre de vie et son environnement, en particulier dans trois domaines : les déplacements, les déchets et l’énergie. Depuis, sa politique de transport urbain et d’environnement global en fait une référence. Le quartier Vauban, aménagé à partir de 1996, est une reconversion du site qui abritait d’anciennes casernes de l’armée française. Le quartier Rieselfeld, à l’ouest de la ville, a émergé dans les années 90 sur une ancienne zone d’épandage des boues de station d’épuration. Chaque année, plus de 25 000 visiteurs sont accueillis à Freiburg afin de visiter ce modèle urbain : groupes scolaires, étudiants, architectes, ingénieurs, élus…

Sa mise en tourisme ?

Une rubrique spécifique « Green City » est à découvrir sur le site touristique de la ville. Elle propose une sélection de bâtiments et de sites très variés, dont le point commun est leur rôle dans la préservation de l’environnement : centre d’information solaire, centrale hydraulique, immeuble d’habitation passif, quartier entier… Les sites sont en visite libre ou guidées sur réservation.
Trois structures indépendantes proposent, en lien avec la ville, des visites approfondies et des séjours sur-mesure adaptés aux différents publics : professionnels, scolaires, étudiants, particuliers… Les thèmes embrassent la participation citoyenne, les déchets, les habitats innovants, mais également la rénovation énergétique, les transports en commun, le vélo ou l’énergie solaire. De la visite guidée classique aux ateliers plus ludiques (rallye d’orientation, quizz, ateliers pédagogiques…), la gamme est large.

Pour en savoir plus : https://visit.freiburg.de/fr/ressentir-fribourg/green-city

 

Loos-en-Gohelle, ancienne ville minière devenue ville pilote du développement durable

En quelques mots le contexte

Mise en tourisme de la démarche de développement durable de loos-en-gohelleRevenons en France, à Loos-en-Gohelle, petite ville de 7000 habitants limitrophe de Lens. Cette commune rurale a été marquée par l’activité charbonnière qui cessa en 1986 avec la fermeture du dernier puits de mine. Ce modèle économique non durable laisse derrière lui des conséquences sociales et environnementales lourdes. Depuis plus de 30 ans, la commune a fait le pari d’inverser la tendance en s’engageant dès les années 90 vers une reconversion complète : participation citoyenne maximum, innovations technologiques en faveur de l’environnement (bâtiment bioclimatique, écoquartier, écomobilité via la ceinture verte), pratiques alternatives (gestion différenciée, infiltration des eaux de pluie), valorisation de son histoire (forte politique culturelle)…

Sa mise en tourisme

Loos-en-Gohelle accueille depuis longtemps des groupes d’études (techniciens, élus, étudiants) au cas par cas (visite guidée, conférence, atelier). Elle s’est dotée dès 2011 de 7 circuits d’interprétation qui invitent à mieux comprendre sa trajectoire. Disponibles en plusieurs langues, les informations sont à lire sur les potelets disposés dans toute la commune, à voir et à écouter via une application numérique, ou avec un guide humain. Le circuit « Du noir au vert » met l’accent sur la transition effectuée en 30 ans. Celui de « La défricheuse » propose une approche des différentes expérimentations en faveur d’un développement durable : premier écoquartier, reconversion d’une friche industrielle en un lieu culturel, projet co-porté avec les habitants, démocratie participative au sein de la vie publique… Petit plus : les habitants ont largement participé à la mise en place des circuits et à leurs contenus.

Pour en savoir plus : https://www.loos-en-gohelle.fr/vivre-a-loos/decouvrir-loos-en-gohelle/a-visiter/

 

Pour télécharger cet article : Mise en tourisme des démarches-de développement durable 25.05.20

A partager sur les réseaux sociaux :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur google
A lire également
Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.
A lire également
Carte Europe Tourisme de proximité
Tourisme de proximité

Cet été je visite la France

Temps de lecture: 4 minutes #CetEtéJeVisiteLaFrance : c’est le nom de la nouvelle campagne de communication fédératrice d’Atout France pour promouvoir la destination France cet

Lire la suite »
Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.

MERCI !

Nous avons bien enregistré votre demande d’inscription à la newsletter

Envie de recevoir l’actualité du tourisme en transition ? C’est simple, il suffit de remplir ce formulaire.